Passedevant

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons

Tu as un site internet et tu aimerais maitriser les bases du référencement naturel ? Apprends le B.A-BA du SEO en 7 leçons ! Nous t’offrons une petite formation que tu peux suivre depuis chez toi.

[thrive_leads id=’1998′]

La p’tite liste des outils gratuits pour mon référencement

Bonjour et bienvenue pour ta première formation gratuite SEO ! Dans cette formation tu trouveras tout ce que tu veux savoir pour booster ton site en référencement naturel. De la liste des outils à l’optimisation des URLs en passant par les images, le SEO n’aura plus de secret pour toi.

Commençons sans plus tarder avec la première leçon : les outils gratuits pour mon référencement.

Dans cette leçon, je vais te présenter les outils qui t’aideront à mettre en place tes stratégies SEO, le tout sera illustré par des tutoriaux en images.

 

Audit SEO

Les outils que je vais te présenter t’aideront à réaliser un audit SEO rapide et simple de ton site. Cet audit te permettra de visualiser les potentiels problèmes sur ton site afin d’y remédier plus facilement.

Web Developer

Un des outils les plus connus est sans aucun doute “Web developer”. Ce plugin de navigateur te permettra de visualiser de multiples choses sur une page web. Pour l’installer, rien de plus simple ! Il suffit de télécharger une extension afin de l’avoir toujours à portée de main dans ton navigateur.

En ce qui concerne le SEO, cette console pourra te faire visualiser tes balises H1, H2, H3, les attributs alt de tes images, afficher l’ensemble des liens visibles et cachés…

Je te montre comment prendre en main les différentes fonctionnalités SEO de Web Developer.

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 1
Recherchez l’extension Web Developer sur Google et cliquez sur le premier résultat de la page.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 2
Une fois arrivé sur cette page, téléchargez l’extension en cliquant sur le bouton « Ajouter à Chrome ». Le téléchargement devrait durer quelques secondes.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 3
Une fois le téléchargement terminé, cliquez sur la pièce de puzzle en haut à gauche du navigateur. Vos extensions vont s’afficher, cliquez ensuite sur l’épingle située au niveau de « Web Developer » pour épingler l’extension.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 4
Si vous avez bien suivi les étapes précédentes, vous devriez voir le l’icone de l’extension épinglé à la droite de votre barre de navigation.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 5
Pour consulter les balises Hn d’une page, rendez vous sur la page souhaitée, cliquez sur l’icone Web Developer, puis dans l’onglet « Information » et sélectionnez « View Document Outline ».

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 6
Vos balises Hn apparaitront encadrées en vert à gauche du texte qu’elles contiennent.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 7
Pour consulter le texte alternatif de vos images, cliquez sur l’extension, puis sélectionnez « Display Alt Attributes » dans l’onglet « images ». Une fois, activé le texte alternatif des images de la page apparaitra surligné en rouge au dessus de celles ci.

 

SEO META in 1 Click

Autre plugin très intéressant pour le SEO “ SEO META in 1 CLICK”. Comme son nom l’indique, ce plugin te permet de voir en un clic les métadonnées de ta page web. Avec “SEO META” tu peux visualiser ta balise title et ta balise meta description mais pas que ! Tu peux aussi accéder à tes balises HN, tes images et tes liens.

Je te montre en images comment l’utiliser.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 8
Recherchez l’extension SEO META in 1 CLICK sur Google et cliquez sur le premier résultat de la page.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 9
Une fois arrivé sur cette page, téléchargez l’extension en cliquant sur le bouton « Ajouter à Chrome ». Le téléchargement devrait durer quelques secondes.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 10
Une fois le téléchargement terminé, cliquez sur la pièce de puzzle en haut à gauche du navigateur. Vos extensions vont s’afficher, cliquez ensuite sur l’épingle située au niveau de « SEO META in 1 CLICK » pour épingler l’extension.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 11
Si vous avez bien suivi les étapes précédentes, vous devriez voir le l’icone de l’extension épinglé à la droite de votre barre de navigation.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 12
Lorsque vous cliquez sur l’icone de l’extension, elle vous affichera des informations à propos de la page sur laquelle vous êtes.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 13
L’extension vous donnera notamment des informations sur vos balises title et meta description en haut de l’onglet SUMMARY.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 14
La partie HEADERS de l’extension vous montre les balises Hn de la page par ordre chronologique. Juste en dessous, vous verrez le nombre de balises Hn par niveau. Exemple : H1 : 1; H2 : 1; H3 : 6; …

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 15
La partie IMAGES vous indique le nombre d’images; ainsi que le nombre d’entre elles sans attributs alt et/ou sans title. En dessous sont affichées les caractéristiques de celles avec des attributs manquants.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 16
Enfin, la partie LINKS vous indique le nombre de liens de la page.

 

Attention tout de même, “SEO META in 1 CLICK” peut parfois se révéler inexact. Ainsi, pour être sûr de ne pas commettre d’erreurs de diagnostic, mieux vaut le compléter avec “Web Developer”

PageSpeed insight

Cette fois-ci ce n’est pas un plugin mais un site internet que je te présente. Ce site appartenant à Google te permet d’analyser la vitesse de chargement de ton site internet. En effet, ce point technique est important en SEO car il s’avère que Google le prend en compte pour référencer et positionner les pages du web. Plus ton site sera rapide, plus tu auras de chance d’atteindre les premières places sur la SERP !

Pour utiliser PageSpeed Insight, il suffit de rentrer l’adresse d’une page web et Google t’en fera l’analyse immédiatement.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 17
Rendez vous sur PageSpeed Insights et rentrez l’url du site à analyser dans la barre de recherche.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 18
Google vous indique un score de vitesse de chargement sur 100 pour mobile et pour ordinateur.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 19
En dessous, vous avez accès à un diagnostic plus détaillé à propos des éléments à optimiser pour améliorer le temps de chargement de la page.

 

Lighthouse Report Viewer

Dans la même idée que PageSpeed Insight, Lighthouse Report Viewer, un plugin, analyse la vitesse de ton site. Sauf que ce dernier t’indique aussi un score SEO en te montrant ce que tu pourrais optimiser sur ton site ou ta page web.

 

La recherche de mots clés

Pour un bon contenu optimisé SEO, il est nécessaire de bien choisir les mots-clés sur lesquels tu dois te positionner. Pour cela, plusieurs outils sont à ta disposition pour t’aider.

L’outil de planification de mots clés de Google Ads (Google Keyword Planner)

Google Ads, anciennement Google AdWords, est la régie publicitaire de Google. Sur cette plateforme, il est possible d’utiliser un outil à l’origine destiné à faire des annonces payantes sur Google.

L’outil de planification de mots clés ( ou Google Keyword Planner) te permet, à partir d’un ou de plusieurs mots clés, d’accéder à toute une liste de mots associés et de connaître leur volume de recherche, c’est-à-dire, le nombre de fois que ces derniers ont été tapés dans le moteur de recherche. Cette dernière fonctionnalité te donne la capacité de voir quels sont les mots clés les plus populaires dans ton domaine d’activité pour les intégrer à ta stratégie de contenu. A contrario, l’outil te donne aussi les mots clés les moins populaires, des mots clés que tu devrais éviter d’utiliser car ils ne sont que très peu tapés ( même si, parfois, certains mots clés peu tapés peuvent être un moyen d’obtenir un trafic très qualifié).

L’important, surtout si ton site n’est pas connu, est de viser des mots clés avec un volume de recherche convenable afin de ne pas te faire écraser sous la concurrence ou, cas contraire, que tes mots clés ne t’apportent aucun trafic.

Pour utiliser l’outil de planification de mots clés, il est obligatoire de créer un compte Google Ads. Comme cela peut s’avérer un peu complexe, je te montre en images et étape par étape comment faire.

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 20
Rendez vous sur Google Ads et cliquez sur « Activer le mode Expert » en bas de page pour créer un compte sans créer de campagne sur le moment.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 21
Cliquez ensuite sur « Créer un compte sans campagne » en bas à gauche de l’encadré blanc.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 22
Vérifiez si les informations sont exactes, si ce n’est pas le cas, modifiez-les de manière à ce qu’elles vous conviennent. Une fois qu’elles sont exactes cliquez sur le bouton bleu ENVOYER en bas à gauche

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 23

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 24
Pour rechercher des mots clés, cliquez sur la clé à molette « Outils et paramètres », puis dans l’onglet PLANIFICATION, cliquez sur « Outil de planification des mots clés ».

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 25
Cliquez ensuite sur l’encadré « Trouver de nouveaux mots clés » à gauche de la page.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 26
Indiquez le(s) mot(s) clé(s) que vous souhaitez analyser dans la barre de recherche.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 27
En bas, vous verrez un tableau regroupant des suggestions de mots clés et d’autres caractéristiques comme le nombre moyen de recherches mensuelles.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 28
La deuxième colonne en partant de la gauche indique le nombre moy de recherches mensuelles et la troisième indique le niveau de concurrence.

 

Keyword Tool

Keyword Tool se veut être “ la meilleure alternative à Google Keyword Planner et aux autres logiciels de recherche de mots clés “. Comme Google Keyword Planner, Keyword tool répertorie les mots clés associés aux mots que tu as tapé précédemment. Contrairement, à Google Keyword Planner, il est possible de voir beaucoup plus de mots clés associés à ta requête. Cependant, pour connaître leur volume de recherche il faudra payer un abonnement.

Answer The Public

Answer The Public est un outil qui t’affiche les questions que les internautes se posent à propos d’un sujet ou autour d’un ou de plusieurs mots clés. Les catégories des questions se composent souvent des mêmes mots interrogatifs : comment, pourquoi, quand, qu’est-ce , qui, etc…

Answer The Public est utile pour chercher des idées de sujets d’articles afin de répondre aux questions que les internautes se posent, et, in fine, capter du trafic.

Pour faire une recherche sur Answer The Public il suffit de sélectionner la langue et la ville de ton choix et de taper 1 ou 2 mots clés. Ensuite, le site t’affiche les questions posées en rapport avec ces mots.

Attention sur la version gratuite tu as le droit à 3 analyses par jour !

Google Trends

Google Trends est un site de Google qui permet d’analyser les tendances de recherche des internautes. Ce site nous montre la popularité d’un terme de recherche dans Google selon une période définie. Avec Google Trends, tu peux voir si une tendance est à la hausse ou à la baisse. Cela peut être utile pour identifier les sujets susceptibles d’intéresser tes visiteurs.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 29
Allez sur Google Trends et tapez votre requête dans la barre de recherche.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 30
Vous allez voir l’évolution de l’intérêt pour cette recherche sur une période donnée. Vous pouvez modifiez la période de recherche ainsi que la catégorie. Vous pouvez également ajouter une ou plusieurs requêtes supplémentaires pour les comparer entre elles.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 31
Dans cette catégorie, vous pouvez voir dans quelle région la/les requête(s) est/sont la/les plus tapée(s).

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 32
En bas, Google vous indique les sujets et les requêtes similaires (recherchées par les utilisateurs ayant recherché la même requête que vous).

 

 

Analyse de ton travail SEO

Afin de connaître les résultats de ton travail, il est nécessaire d’avoir les bons outils.

Google Search Console

Google Search Console est un service gratuit de Google qui te permet d’apprendre de nombreuses informations sur ton site Web et les personnes qui le visitent. Tu peux l’utiliser pour savoir, par exemple, combien de personnes visitent ton site et comment elles le trouvent ( par quels mots clés par exemple), si davantage de personnes visitent ton site sur un appareil mobile ou un ordinateur de bureau, et quelles pages sont les plus populaires. Il peut également t’aider à trouver et à corriger les erreurs de ton site Web, à soumettre un plan du site, à créer et à vérifier un fichier robots.txt

Pour savoir comment se servir de la Search Console voici quelques images.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 33
Voici l’onglet Performances de Google SearchConsole

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 34
Vous pouvez afficher ou désafficher différentes performances analysées : le nombre de clic, le nombre d’impressions, le taux de clic et la position moyenne dans les résultats de recherche sur Google.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 35
En bas du graphique vous pouvez voir les requêtes où vous apparaissez dans les résultats de recherche.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 36
Dans l’onglet Couvertures, vous pouvez consulter les pages indexées, celles valides et celles exclues.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 37
Dans l’onglet Sitemaps, vous vouvez indiquer votre ou vos sitemaps afin que vos url soient plus facilement indexées.

 

Les plugins SEO sous WordPress

Aujourd’hui près de 30% des sites web utilisent WordPress, ce CMS est devenu un incontournable pour la conception et la création de sites. Contrairement à d’autres CMS, WordPress laisse une bonne marge de manœuvre à qui voudrait optimiser son site pour le SEO, notamment parce qu’il intègre plusieurs extensions très pratiques comme Yoast SEO, SEO press ou bien encore RankMath. 

Pour le moment, je te présenterai principalement Yoast SEO car il est le plus connu et le plus simple d’utilisation.

Yoast SEO

Yoast SEO est un outil puissant qui peut t’aider à rendre ton site aussi convivial que possible pour les moteurs de recherche. Grâce à Yoast SEO, tu vas pouvoir visualiser et modifier tes métadonnées ( balise title, balise meta description), ton maillage interne, le texte alternatif de tes images, la longueur de ton contenu et de ta requête et bien d’autres choses encore.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 38
Pour ajouter une nouvelle extension, passez votre souris sur l’onglet Extensions puis cliquez sur Ajouter.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 39
Puis, tapez « yoast seo » dans la barre de recherche en haut à droite.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 40
Le plugin ressemble à l’image ci-dessus. Cliquez sur installer maintenant et attendez.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 41
Cliquez sur le bouton Activer lorsque le téléchargement est fini.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 42
Dorénavant, Yoast SEO s’affichera comme ci-dessus en dessous de votre éditeur de pages, de produits ou d’articles.

 

 

Comment identifier les problèmes sur mon site ?

Pour avoir un référencement naturel au top, il va falloir identifier et corriger les éléments qui posent problème sur ton site. Certes, chaque site est différent, mais il y a des erreurs fréquentes qui se retrouvent sur la plupart des sites qui débutent dans le SEO.

Dans cette leçon, je vais t’indiquer les erreurs les plus communes et la manière de les corriger. 

Un faible contenu

Google adore le contenu ! Depuis l’algorithme Panda en 2011, Google a mis l’accent sur la quantité et la qualité de contenu pour référencer et positionner les pages web. Un faible contenu, que ce soit en termes de qualité ou de quantité, diminue drastiquement tes chances d’atteindre les premières positions des résultats Google.

En termes de quantité, je te conseille 500 à 600 mots pour une page stratégique (accueil, catégorie…),  600 à 1000 mots pour un article de blog et 200 à 300 mots pour une page produit.

En termes de qualité, la règle est “une page = 1 mot clé”.  La densité de ce mot clé doit être entre 1% et 3 % afin de rendre agréable la lecture de ton texte et de ne pas créer de suroptimisation. Le mieux est d’écrire avant tout pour les internautes et non uniquement pour les moteurs de recherche.

Comment identifier mes problèmes de contenu ?

Pour identifier tes problèmes de contenu, je t’invite à utiliser Yoast SEO qui t’indiquera la quantité et la qualité de ton texte en SEO en te montrant les points à améliorer.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 43
Au moment de publier la page, indiquez le mot clé sur laquelle vous souhaiteriez l’optimiser.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 44
En bas, vous pouvez remplir la balise title et la balise méta description. Les barres vertes sont des indications sur la quantité de caractères optimal. Si la barre passe au rouge c’est qu’il y a trop de caractères. La barre est une simple indication, une barre rouge ne vous empêchera pas de publier la page en l’état.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 45
Dans l’onglet analyse, Yoast SEO vous indique les points d’amélioration possible pour mieux optimiser votre page pour le référencement.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 46
Dans le bloc Avancé, vous pouvez indiquer à Google si ses robots doivent suivre votre lien. Vous pouvez également indiquer une url canonique et choisir si vous souhaitez que les robots Google indexent votre page ou non

 

 

Le duplicate content ( ou le contenu dupliqué )

Pour définir ce qu’est le duplicate content, je laisse Google en parler :

« Le duplicate content désigne généralement des blocs substantiels de contenus, à l’intérieur d’un domaine ou dans des domaines différents, qui sont soit complètement identiques, soit très largement similaires.”

Il y a plusieurs types de contenu dupliqué : 

  • Le contenu dupliqué qui désigne le même contenu sur un même domaine ( ton site par exemple) mais avec des URLs différentes. Elles peuvent avoir les mêmes balises Title et meta description ou non. Cela est souvent dû à des problèmes techniques
  • Le contenu dupliqué qui s’apparente à du plagiat : tu as le même contenu qu’un autre site web

Le duplicate content est gênant pour le référencement d’une page sur un moteur de recherche. Toujours depuis l’algorithme Panda, Google sanctionne les sites avec du contenu dupliqué car cela dégrade la qualité des sites. Par conséquent, si tu as du contenu dupliqué, il est nécessaire de corriger cela. 

Comment identifier les problèmes de duplicate content dans ton site ?

L’outil que tu peux utiliser est Siteliner. Très facile et rapide d’utilisation, il te suffit d’indiquer l’url de ton site et l’outil s’occupe de scanner tes différentes pages et d’identifier le pourcentage de contenu dupliqué.

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 47
Indiquez le site web à analyser dans la barre de recherche.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 48
Ce graphique vous indique le pourcentage de contenu dupliqué.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 49
Cette liste indique en détail les pages contenant du contenu dupliqué.

 

Les attributs alt manquants sur les images

“Alt” signifie texte alternatif, ce texte permet aux personnes malvoyantes d’accéder aux images via la retranscription vocale. Mais, en ce qui nous concerne, elle sert aussi à faire comprendre aux moteurs de recherche ce que l’image représente afin de mieux te positionner.

Le problème est que ces attributs alt sont souvent oubliées. Cela est une erreur pour ton positionnement.

Comment identifier mes attributs alt manquants ?

Pour visualiser tes balises alt manquantes, je te propose de te munir de l’outil SEO META IN ONE CLICK vu précédemment. Dans l’onglet images, tu verras le nombre d’images qu’il y a sur ta page et le nombre d’images sans attributs alt.

Les liens brisés

Les liens brisés sont un problème pour ton site en termes de SEO et d’expérience utilisateur.  Le lien brisé le plus fréquent est l’erreur 404. Pour rappel, une erreur 404 signale que la page recherchée n’existe pas ou plus. Cela peut arriver, entre autres, à cause de modifications ou de suppressions d’URLs.

Comment identifier mes liens brisés ?

L’extension de WordPress “Broken Link Checker analyse l’ensemble des liens de ton site et répertorie les liens brisés.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 50
Pour ajouter une nouvelle extension, passez votre souris sur l’onglet Extensions puis cliquez sur Ajouter.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 51
Puis, tapez « broken link checker » dans la barre de recherche en haut à droite.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 52
Puis survolez Outils avec votre souris et cliquez sur Liens cassés.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 53
Voici la liste des liens cassés sur ton site.

 

Le manque et/ou la duplication des balises title et meta description

La balises title sert à décrire brièvement le sujet d’une page web. On le reconnait car c’est le petit titre de notre page web qui s’affiche en haut du navigateur, plus précisément, dans l’onglet. Elle se retrouve aussi dans les résultats Google sous la forme de titres cliquables bleus.

En dessous de la balise title, toujours dans les résultats Google, il y a la balise meta description. C’est un petit texte qui résume le contenu de ta page. 

Google se sert de la balise title pour connaître le sujet de ta page web afin de l’indexer puis de la positionner. La balise meta n’est pas prise en compte par Google mais elle peut améliorer ton taux de clic.

Les erreurs les plus fréquentes concernant la balise title est de l’oublier ou de la dupliquer.

Selon une étude de SEMrush, il y aurait 8 % de sites qui auraient des balises title manquantes et  35 % des balises dupliquées. Ainsi, comme SemRush l’explique :  “Les balises title manquantes ou dupliquées n’apportent pas aux internautes ni aux moteurs de recherche d’informations pertinentes sur le contenu de la page, pas plus qu’elles n’indiquent si cette page a de la valeur.” Il est donc nécessaire d’identifier si tu as des problèmes de balises title.

Toujours selon la même étude, 30% des sites auraient dans leurs pages des balises meta description dupliquées et 25% et 30% des balises meta description manquantes.

Comment identifier les balises title et meta description manquantes et/ou dupliquées ?

L’outil Screaming Frog est très complet. Il analysera l’ensemble de ton site et, entre autre, t’indiquera tes balises manquantes. Cet outil est gratuit jusqu’à 500 URLS.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 54
Allez sur le site de Screaming Frog et cliquez sur le bouton violet « Télécharger ».

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 55
Une fois téléchargé, allez sur Screaming Frog et rentrez l’url du site à crawler dans la barre de recherche en haut. Dans la fenetre de droite vous pourrez accéder aux onglets « Pages Titles » et « Meta Descriptions ».

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 56
Allez ensuite dans l’onglet « Security » avant de voir quels urls sont en HTTP et lequels sont en HTTPS.

 

Les pages non sécurisées (HTTP)

Bien sécuriser son site est devenu un impératif contre les vols d’informations personnelles en tout genre.

Il faut savoir que les pages web commençant par un HTTP ne sont pas sécurisées, il faut donc que tu dotes toutes les pages de ton site web d’un HTTPS. Le HTTPS assure le cryptage de tes données c’est-à-dire que personne ne pourra suivre ou voler des informations personnelles car celles-ci ne pourront êtres lues.

Comment identifier si certaines de mes pages web sont en HTTP ? 

Encore une fois, l’outil Screaming Frog vu précédemment te répertoriera toutes tes urls non sécurisées. Il te suffira juste de rentrer l’url de ton site. 

La non-présence des pages de mentions légales

Beaucoup trop de sites n’ont pas de pages de mentions légales or celles-ci sont obligatoires ! 

Pour résumer, les mentions légales doivent donner des informations sur la société ( nom, adresse, numéro de téléphone, l’activité…). Mais aussi, si l’entreprise recueille des données, des mentions relatives à l’utilisation de données personnelles et des cookies.

Il faut donc que tu crées tes propres mentions légales. Il y a des sites qui peuvent te les générer, pour cela il te suffira de remplir les champs demandés.

 

Comment trouver mes mots clés ?

 

Qu’est-ce que les mots-clés en référencement naturel ?

Les mots clés en SEO sont des requêtes que tapent les internautes dans la barre des moteurs de recherche pour accéder à des pages web. Un mot clé peut être construit de plusieurs mots. Par exemple : “acheter voiture” est considéré, en SEO, comme un seul mot clé.

Le but de ta stratégie SEO est de créer du contenu avec les mots clés les plus pertinents pour ton domaine d’activité afin de te positionner en tête des résultats Google ! En effet, c’est d’après eux que les moteurs de recherche calculeront la pertinence de la page par rapport à la requête des internautes.

Cependant, prudence.  Depuis l’introduction de nouveaux algorithmes, les mots clés même pertinents ne suffisent plus à te faire ranker car ils doivent s’insérer dans un champ sémantique cohérent. 

Je m’explique : Google analyse de plus en plus l’intention de recherche derrière ses mots. Par exemple, il est capable de savoir que derrière la requête où “trouver puma” l’intention de recherche est de trouver les boutiques de la marque Puma et non l’animal. Il est donc nécessaire ‘d’entourer’ tes mots clés d’un champ sémantique qui permettra à Google de définir clairement de quoi traite ta page.

Comment faire pour trouver mes mots clés ?

Étudie ta niche

Avant de déterminer quels sont les meilleurs mots clés pour optimiser ta page, il est préférable de commencer par se pencher sur ta niche. En connaissant précisément ta niche, celle-ci pourra te donner des idées de mots clés et t’aider à découvrir des angles de ta stratégie SEO auxquels tu n’aurais peut-être pas pensé auparavant.

Voici quelques idées pour étudier ta niche :

– Parle avec tes clients existants et apprends à mieux les connaître.

– Découvre les termes qu’ils utilisent pour décrire ta marque, entreprise, produit ou service.

– Essaye de penser du point de vue de tes clients potentiels. Si tu dois partager l’offre de la marque à un ami, comment en parlerais-tu?

– Implique-toi dans les communautés en ligne de ton sujet ou de ta niche, comme les forums et les réseaux sociaux.

Pose toi les bonnes questions

Pour trouver des mots clés pertinents, il faut déjà bien savoir bien définir ton activité. Pose toi des questions importantes et introspectives telles que :

– Qui es-tu ?

– Quelle est ta marque ?

– Que fais-tu ? 

– Qu’est-ce qui te rend spécial ?

– De quoi parle ton site ?

– Quelles promesses fais-tu sur ton site ? 

Plus tu définiras bien ce que tu fais plus tu trouvera de bons mots clés.

Fais une liste de sujets pertinents

Aujourd’hui, le marketing de contenu est devenu un gros levier d’acquisition de clients. Ainsi, il est nécessaire de produire toujours plus de contenu de qualité et répondant aux recherches des internautes. Il est donc utile de connaître les sujets qui intéressent tes internautes pour permettre de faire du contenu qui les attirera sur ton site. 

Pour des idées de sujets pertinents, je te conseille Answer The Public. Cet outil que j’ai déjà évoqué dans la leçon 1, te permettra de connaître les questions que les internautes se posent à propos d’un sujet. Les catégories des questions se composent souvent des mêmes mots interrogatifs : comment, pourquoi, quand, qu’est-ce , qui, etc…Par exemple, à partir du mot clé « vêtement », l’outil nous présente plusieurs questions telles que « comment laver vêtement bebe » ; pourquoi « vêtement rétreci au lavage » ; vêtement quand on est ronde…

Fais des recherches sur tes concurrents

Pour te donner des idées de mots clés, tu peux analyser le champ sémantique de tes concurrents. Mieux tu comprendras le paysage de contenu de ton activité, mieux ce sera pour rechercher des mots clés pertinents.

Pour faire cela, tu peux directement visiter le site web de tes concurrents et identifier les mots clés qu’ils utilisent. Sinon, des outils peuvent te le faire pour toi comme SEMrush mais ce sont généralement des outils payants.

Privilégie la longue traîne

En SEO, nous distinguons les mots-clés généraux et les mots-clés de longue traîne. Un mot-clé de longue traîne est plus spécifique qu’un mot-clé général et la plupart du temps – mais pas nécessairement – il se compose de plusieurs mots. Le mot-clé général est un terme que beaucoup de gens tapent dans les moteurs de recherche. Un mot-clé de longue traîne est un sujet plus spécifique ou un sous-sujet du terme principal. En général, moins de personnes créent du contenu sur ce sujet.

On considère que les mots clés généraux (20 à 30%) génèrent le plus gros volume de trafic, les mots clés de longue traîne (70 à 80 %) génèrent quant à eux un trafic faible.

Pour illustrer ce propos on peut dire qu’un mot général comme voiture peut apporter énormément de trafic mais sera extrêmement compétitif.  Au contraire, les sites positionnés sur un mot clé de longue traîne comme “acheter voiture Peugeot noire pas chère à Nantes” capteront peu de trafic mais il sera plus facile de te positionner sur ce dernier.

Pourquoi la longue traîne présente-t-elle des avantages dans ta stratégie SEO ?

Premièrement, la longue traîne t’apporte un potentiel de positionnement plus élevé. Les mots de longue traîne étant plus spécifiques, moins d’acteurs cherchent à se positionner dessus, cela te laisse donc plus de chance d’arriver en tête des résultats Google. 

Deuxième, elle te génère un taux de clic et un taux de conversion plus élevé. Les gens qui recherchent ces termes spécifiques seront plus aptes à cliquer sur ton site et à acheter tes produits ou tes services. En effet, tes visiteurs ont une idée précise de ce qu’ils veulent trouver, si tu es le premier lien dans les recherches Google et que tu réponds à leurs attentes, les internautes auront plus de chance de cliquer sur ton lien et de générer de la conversion ensuite.

Attention, cela ne veut pas dire qu’il n’est pas judicieux de se positionner sur des mots clés généraux mais cela demande plus de travail et de temps.

Utilise des outils comme Google Ads ou des fonctionnalités comme  Google Suggest

Google Ads

Une fois ce travail de recherche en amont, tu peux utiliser des outils pour obtenir un point de vue objectif et chiffré sur l’ensemble des mots clés que tu as sélectionné mais aussi avoir des nouvelles idées de mots clés.

Pour rappel, l’outil de planification de mots clés (ou Google Keyword Planner) te permet, à partir d’un ou de plusieurs mots clés, d’accéder à toute une liste de mots associés et de connaître leur volume de recherche, c’est-à-dire, le nombre de fois que ces derniers ont été tapés dans le moteur de recherche.

Pour voir comment créer son compte Google Ads et pour se servir de l’outil de planification des mots clés voir les illustrations précédentes à ce propos

Google Suggest

Google Suggest est l’une des principales fonctionnalités de la recherche Google. Il a été introduit en 2007 et est rapidement devenu un élément central de la recherche Google. En gros, chaque fois qu’une nouvelle recherche est effectuée sur Google, l’algorithme sophistiqué de Google tente de suggérer des requêtes de recherche qui correspondent le mieux au terme saisi. Les mots clés suggérés apparaissent sous le champ de recherche en même temps que tu tapes ta requête. Généralement, tu verras 3 à 5 suggestions, parfois cependant 10 suggestions sont affichées.

Pour proposer des mots-clés qui correspondent aux besoins de l’utilisateur, Google Suggest Tool s’appuie sur un certain nombre de facteurs tels que les recherches faites par les internautes du monde entier, ta position géographique, ton historique de navigation ou encore l’actualité web du moment.

 

La balise Title et la balise meta description pourquoi et comment les optimiser ? 

 

Qu’est-ce que la balise title et la balise meta description ? 

La balise title c’est le petit titre de notre page web qui s’affiche en haut du navigateur, plus précisément, dans l’onglet. Elle se retrouve aussi dans les résultats Google sous la forme de titres cliquables bleus. 

En dessous de la balise title, toujours dans les résultats Google, il y a la balise meta description. En gros, c’est un petit texte qui résume le contenu de ta page.

Voici quelques exemples.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 57
Balise title et balise meta description

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 58
Rendu de la balise title dans l’onglet d’un navigateur

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 59
Résultat affiché dans les moteurs de recherche

 

Pourquoi est-il nécessaire d’optimiser la balise title et la balise meta description pour ton référencement naturel ?

Premièrement, il faut que tu saches que la balise title est l’élément qui a un poids important en SEO. En effet, Google lui accorde une place cruciale dans son algorithme, cette dernière lui sert à comprendre de quoi ta page web traite pour ainsi l’indexer, l’évaluer et la positionner. À contrario, dans la SERP, la méta description pèse peu dans le calcul de pertinence de l’algorithme de Google. Cependant, il est fortement conseillé de l’optimiser pour donner une première bonne impression aux internautes.

Deuxièmement, il est primordial que tes visiteurs comprennent ce que tu fais sur ton site. Pour cela, tu dois rédiger une balise title et méta description décrivant fidèlement ta activité. De plus, il faut que tes mots aient un impact pour attirer tes visiteurs, il s’agit d’améliorer ton CTR, c’est-à-dire ton taux de clic. Veille donc à bien choisir tes mots !

Comment optimiser les balises title et meta description ?

Les balises title et méta description peuvent être modifiées dans la partie head du code source. Mais comme ici c’est pas un cours de code 😉 on va opter pour la manière simple, parce qu’on est un peu fainéant, avec le plugin Yoast SEO sous WordPress. 

Reprend la leçon 1 si tu n’as pas encore Yoast SEO sur ton site. 

Les choses à faire pour optimiser ta balise title

Dans la 2ème leçon nous avions créé notre liste de mots clés. Ici l’enjeu est de réutiliser les mots clés qu’on a ciblés pour notre page web en suivant 5 règles. 

  •  Règle 1 = Intègre ton mot clé principal au début de la balise title

Les mots clés plus proches du début de ta balise title peuvent avoir plus d’impact sur les classements de recherche. En outre, les recherches sur l’expérience utilisateur montrent que les internautes cliquent plus sur les titres ayant le mot clé de leur recherche au début.

  • Règle 2 = Ta balise title doit contenir les bons mots-clés qui décrivent ton page web

Par exemple, si je suis menuisier à Nantes, une bonne balise title pour ma page d’accueil pourrait être celle-ci : “ Menuisier Favreau à Nantes : menuiserie intérieure et extérieure pour tes projets d’aménagement ”. Ici la balise contient le nom de ton activité, le lieu et la présentation de tes services. De plus, le mot clé “menuisier” est intégré au début.  Aussi, il faut penser aux questions que pourraient poser les internautes dans les moteurs de recherche pour que ta balise title soit rédigée pour y répondre.

Voici d’autres exemples de balises title.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 60
Résultat de recherche Nespresso dans Google
Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 61
Résultat de recherche Marmito dans Google
Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 62
Résultat de recherche Zalando dans Google

 

  • Règle 3 = Une taille optimale de la balise title

Concernant la longueur de celle-ci, elle ne doit pas dépasser les 70 caractères (600 pixels) sinon elle ne sera pas affichée intégralement et donc donnera moins envie aux internautes de cliquer sur ta page. Tu dois donc faire un effort de synthèse, c’est-à-dire résumer en peu de mots le contenu de ta page. 

Si la longueur de la balise title est trop longue, dans la page de résultats tu verras afficher « … » à la fin de celle-ci. C’est tout simplement que le moteur de recherche ne peut pas en afficher plus 🙁

Comment savoir si ma balise est trop longue ou trop courte ?

Tu as le choix avec la méthode à l’ancienne où tu comptes sur tes doigts 😉 ou sinon, YOAST SEO le fait pour toi. Surveille la barre de progression pour rédiger au fur et à mesure ta balise title. Dès que la barre passe au rouge, c’est que tu viens de dépasser la limite de caractères. Si tu as de nombreuses pages, très vite ce travail peut devenir très laborieux. Surtout qu’en optimisant directement tes balises via Yoast, tu n’as de visibilité d’ensemble sur toutes les pages de ton site. C’est pourquoi, l’ultime méthode reste le bon vieux tableau excel, c’est lui, ton meilleur ami.

Les différentes écoles en SEO pour la longueur de la balise title

Selon Olivier Andrieu, la pape du SEO, la longueur idéale de la balise title serait de 7 à 10 mot. Une balise assez longue donc, pour augmenter sa puissance en termes de SEO. Cependant, toujours selon Andrieu, il faut néanmoins que ton titre soit attractif, même si ce dernier est coupé par Google, afin d’inciter au clic. D’autres, au contraire, préfèreront réduire leurs balises titles pour qu’elles s’affichent intégralement afin d’avoir un titre plus “sexy”, quitte à réduire leur impact en matière de SEO. 

  • Règle 4 : La balise Title est UNIQUE dans la page et entre toutes les pages

Tu dois trouver un titre unique par page sinon Google pensera que ton contenu est dupliqué et pourra te pénaliser pour cela ! 

  • Règle 5 : j’intègre mon champ sémantique / longue traîne dans la balise title

N’hésite pas à faire varier les différentes occurrences de tes mots-clés dans tes balises titles. Le tout est d’alterner entre le singulier et le pluriel, le masculin et le féminin ou bien encore entre le métier et la discipline. 

Exemple : “naturopathe/naturopathie”, “électricien,électriciens, électricienne” etc… 

Comme nous l’avons dans la leçon 2, privilégie la longue traîne dans la recherche de tes mots clés. 

Les choses à ne pas faire si tu veux optimiser ta balise title

Ne pas remplir sa balise title

La chose la plus évidente à ne pas faire est de ne pas remplir de balise title. Si tu fais cela, ta balise title sur la SERP indiquera comme résultat “untitled”. Une très grosse erreur pour ton référencement et ton CTR. 

Une balise title manquante est une page pénalisée. Si ta page contient tout le contenu nécessaire pour répondre à une requête, mais qu’elle ne contient pas de title tu perds toutes tes chances qu’elle soit présentée dans les SERP ;(

Evite les déterminants et mots de coordination au maximum.

Evidemment, il faut que ta balise title soit lue par des humains, donc il faut rester naturel, mais si parfois il faut supprimer des déterminants pour ajouter un mots clés stratégique à la place. Alors on fait une place 🙂 

Ne pas lister simplement des mots-clés mais faire des phrases compréhensibles.

Pense que ta balise title sera lue par des êtres humains pas seulement par Google !

A proscrire la balise title “Accueil” ou “Home Page” pour la page d’accueil de ton site.

La balise doit présenter le contenu. Tous les sites par défaut ont la balise de la page d’accueil qui se nomme accueil ou home page, malheureusement souvent ces balises ne sont pas personnalisées / optimisées

Les choses à faire pour ta balise meta description

Règle 1 : Rendre la balise meta description attrayante

Comme pour la balise title, la balise méta description a pour but de décrire le contenu de ta page, elle vient en complément de la balise title. Il faut donc choisir des mots-clés pertinents et variés avec le contenu de ta page. Veille à faire des phrases intéressantes et accrocheuses, et non une liste de mots-clés “sans âmes”. Cependant, contrairement à la balise title qui a un poids important en SEO, la méta description est avant tout là pour plaire aux internautes et les inciter à cliquer, la balise méta description jouant un rôle faible dans l’algorithme de pertinence de Google.  Hé oui, les internautes ne lisent pas beaucoup mais ils lisent les meta description donc autant les convaincre de cliquer !

Si nous reprenons l’exemple de notre balise title, une bonne méta description pour la page d’accueil serait : “ La menuiserie Favreau vous accompagne dans tous tes projets d’aménagement intérieurs (parquets, placards, escaliers…) et extérieurs (fenêtres, baies-vitrées..) ” 

Ici la méta description est générale car il s’agit de ta page d’accueil, pour les autres pages de ton site, privilégie des descriptions plus précises et toujours uniques de tes produits ou services. 

Voici d’autres exemples de meta descriptions en images.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 63

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 64

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 65 

 

Règle 2 :  une taille optimale de la balise meta description

La longueur de la méta description est limitée à environ 300 caractères mais Google n’affiche que les 150 premiers caractères. À toi de voir si tu veux te limiter à 150 caractères ou bien laisser Google découper ta méta description. Sache que, si tu ne rédiges pas de méta description, Google sélectionnera automatiquement les premiers mots du contenu de ta page web et les présentera dans en description dans la SERP. 

Les données structurées

Pour apporter plus d’informations sur ta page et/ou la rendre plus attrayante, tu peux utiliser des données structurées comme des emojis ou bien des évaluations sous forme d’étoiles. Mais là, on passe à un autre niveau ! Mais qui reste toujours abordable, tant que la curiosité existe. 

Les choses à ne pas faire pour ta balise meta description

Faire des descriptions communes par page

Si tu fais ceci, il y a un risque de contenu dupliqué. Toujours la même règle qui nous suit partout !! Chaque contenu d’un site, qu’il soit un titre, du contenu texte doit être UNIQUE donc t’as balise meta description doit être unique. 

Ne truffe pas ta balise méta description de mots-clés

Cela s’appelle de la sur-optimisation et tu peux te faire pénaliser par Google. Sois naturel, fais des phrases et tout ira bien :).

 

La balise H1 et les balises Hn pourquoi et comment l’optimiser ? 

 

Qu’est-ce que les balises Hn et la balise H1 ? 

Les balises Hn (H1,H2,H3…) sont les titres de notre page web qui ont pour but de hiérarchiser et de structurer le contenu présent sur celle-ci, elles se trouvent dans le code source HTML.

La balise H1, la plus importante, définit le titre de notre article, les autres balises ( de h2 à h6) jouent le rôle de sous-titres.

Ces balises sont classées du titre le plus important (H1) au moins important (h6) par taille décroissante (la H1 étant la plus grande et la h6 la plus petite).

Pourquoi optimiser les balises Hn et particulièrement la H1 ?

Premièrement, la balise H1, est un élément important pris en compte par l’algorithme de Google. En effet, celle-ci définit le titre de la page et Google s’en sert pour évaluer son sujet, sa thématique et sa pertinence. De plus, plus ton contenu  sera clair et bien structuré avec les bonnes balises Hn, plus les robots comprendront de quoi parle ta page et plus ils pourront facilement l’indexer.

Deuxièmement, le titre est une des premières choses lues sur une page web, il constitue un point d’accroche lors du balayage visuel de l’internaute. Le titre doit donc capter l’attention de ton visiteur et lui donner envie de poursuivre la lecture. Ensuite, le fait de bien structurer tes pages avec les autres balises Hn facilite la lecture et la compréhension de ton contenu.

Attention ne pas confondre !

Ne pas confondre le titre H1 avec la balise Title ! En effet, la balise H1 est différente de la balise title, le H1 est le titre de la page qui apparaît au moment de l’affichage de ta page. La balise title se situe dans l’entête de ta page, est apparaît dans les SERP, pas sur ta page de contenu.

Et en terme d’importance, la balise title à plus de poids que la balise H1. L’internaute te trouvera grâce à la title pas la H1.

Trop souvent, on trouve sur des sites internet des balises H1 identiques au balise title…Ici on respecte toujours la même règle d’or ! Chaque titre est unique.

Comment identifier des problème de Hn sur mon site ? 

Imagine que tes titres sont comme le plan d’une bonne vieille rédaction scolaire. Juste en regardant les titres de ta page, on doit comprendre de quoi parle la page exactement. C’est une une très grosse synthèse.

C’est exactement de cette manière que les robots des moteurs de recherche appréhendent ta page. Plus le plan (que j’aime bien nommer la titraille) est explicite est propre, plus ta page est claire pour les robots plus ils l’a présenteront dans les Serp.

Comment optimiser les balises Hn et H1 ?

Après avoir vu l’importance de l’optimisation des balises Hn, il est temps de découvrir comment les optimiser pour ton SEO mais aussi pour tes visiteurs. 

Les balises Hn peuvent être modifiées dans ton code source, mais nous allons opter pour la manière simple sous WordPress. Voici la méthode pour modifier tes balises Hn sur WordPress.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 66
Cliquez sur Articles ou sur Pages pour accéder à vos contenus.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 67
Cliquez sur le contenu que vous souhaitez optimiser.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 68
Modifiez le titre en H1 en haut de la page. Pour les autres balises à vous de choisir lesquelles vous utilisez et où. Veillez à garder un ordre cohérent et hiérarchique entre les différentes balises Hn.

 

Les choses à faire pour optimiser tes balises H1 et Hn

Trouve un titre pertinent, accrocheur et avec de bons-mots clés

Si tu n’as pas encore identifier tes mots clés, rappelle toi c’est dans la leçon 3,

Premièrement, Il faut que ton H1 résume bien le sujet de ta page tout en étant un élément incitatif à la poursuite de la lecture. Pour cela, garde en tête que ton titre doit d’emblée « annoncer la couleur », il ne doit pas être mystérieux ou complètement en décalage avec ton sujet en comptant que cela va intriguer le lecteur. De préférence, pour un titre H1 au top, place le mot clé principal de la page au début du titre.

Deuxièmement, concernant ton référencement, veille à bien choisir tes mots-clés comme dit précédemment, de bons mots-clés qui résument bien ton sujet facilite le travail des robots et permettent de mieux t’indexer et, par la suite, de te positionner.

En termes de structure de titres, ton H1 peut contenir le ou les mots-clés les plus importants, ton H2 le ou les seconds mots-clés les plus importants et ton H3 des mots-clés secondaires en rapport avec ton sujet.

La taille de la balise H1

Le nombre de caractères conseillé pour la rédaction de ta balise H1 est de 70 caractères, espaces compris. Cependant, cette taille peut varier, mais garde en tête que cela reste un  titre et non un paragraphe donc essaye d’être concis. Bien sûr, cela vaut aussi pour tes autres balises Hn. 

Une balise H1 par page

C’est la règle d’or de la balise H1 :  une seule balise H1 par page. 

De trop nombreux sites, principalement les blogs, ont sur leurs pages d’accueil, plusieurs H1 correspondant à leurs titres d’articles. C’est un problème car, comme nous l’avons dit, Google se sert de la balise H1 pour connaître de quoi parle ta page web car il considère que c’est la balise la plus importante des balises Hn. Par conséquent, si tu as plusieurs balises H1 sur ta page, cela indique à Google que tu donnes une importance égale au minimum à deux titres différents. Cela implique que Google ne saura pas sur quelle balise H1 t’indexer et tu perdras des points de SEO.

Il faut donc que tu trouves une balise H1 unique pour chaque page décrivant l’essence de chacune d’entre elles. Ainsi, tu l’auras compris, pour ajouter des titres différents, utilise les autres balises Hn ( h2,h3,h4…)

Mets en valeur ton H1

Ton H1 doit être suffisamment gros et en gras pour être visible en premier afin de faire connaître directement à l’internaute de quoi traite ta page. N’hésite pas à utiliser tous les éléments visuels, de mise en forme et de style nécessaires pour que cette chose se démarque.

Les autres balises Hn doivent aussi ressortir du texte sans, bien sûr, être aussi voyantes que la H1.

Hiérarchiser et déployer tes Hn

Les balises Hn doivent être placées en respectant des niveaux de différence. Selon le plan éditorial que tu as décidé en amont, tes titres seront hiérarchisés en conséquence.

Généralement, on construit un texte selon un ordre descendant : H1 puis H2 puis H3 etc… Il est rare d’atteindre le niveau de profondeur d’un H6, on préférera se limiter au maximum à un H4.  

Ainsi, on ne passe pas d’un H1 à un H3 ou d’un H2 à un H4. On respecte l’ordre descendant du texte.

Exemple :

<h1>France</h1>

<h2>Pays de la loire</h2>

<h3>Loire Atlantique</h3>

<h4>Nantes</h4>

Selon Isabelle Canivet, l’autrice de “Bien rédiger pour le web”, les différents rôles des balises Hn se présenteraient comme ceci :

  • Le H1 est le titre de l’article
  • Le H2 correspond au chapô ou aux sous-titres
  • les H3 ou H4 sont les sous-titres de la page ou les menus de navigation
  • les H5 et H6 décrivent les rubriques

Les choses à ne pas faire avec tes balises Hn et H1

Les balises dupliquées 

Comme nous l’avons vu, avoir plusieurs balises H1 contenant des titres différents est un problème. Cependant, avoir plusieurs balises H1 contenant les mêmes titres est encore plus problématique. En plus de rendre difficile le travail des moteurs de recherche, il peut y avoir des problèmes de contenus dupliqués (ou duplicate content) sur ton site et Google peut te pénaliser, entraînant une possible chute ton trafic.

Le keyword stuffing

Ne fais pas de “keyword stuffing”, ce nom signifie “bourrage de mots-clés”. Plus précisément, c’est le fait de mettre des mots-clés dans ta balise H1 (mais cela vaut aussi pour les autres balises Hn) de manière à l’empêcher d’avoir un sens. Par exemple : «Short de plage bleu homme d’été soleil pour la mer » peut t’aider à te classer un peu mieux, mais les visiteurs seront probablement confus ou frustrés et quitteront la page immédiatement. Si ton taux de rebond augmente à partir de cela, ton classement finira par baisser.

Utiliser les balises comme charte graphique

Les balises Hn servent à marquer les différentes parties de notre contenu éditorial afin de le structurer. En aucun cas, les balises Hn ne doivent servir à modifier ta police d’écriture. Si tu veux modifier ta police d’écriture, utilise les fonctionnalités (italique, gras, style de police…) de ton éditeur ou bien modifie directement ton code CSS. 

La balise H1 manquante

Comme dit plus haut, la balise H1 est considérée comme importante pour aider les utilisateurs et les moteurs de recherche à comprendre rapidement quel contenu ils peuvent s’attendre à trouver sur la page. Si le H1 n’est pas présent, cela représente une opportunité d’optimisation manquée. Cela vaut aussi pour la balise H2 voir pour la balise H3. Cependant, remplir les autres autres balises Hn n’est pas obligatoire car cela aura significativement moins d’impact pour ton référencement.

 

Les images pourquoi et comment les optimiser ?

 

Qu’est-ce que des images optimisées ? 

On ne te l’apprend pas, une image apporte une réelle valeur ajoutée à ton contenu, elle permet de le compléter, de le rendre plus clair et plus attrayant.

Cependant, les images, elles aussi, doivent être optimisées pour que ta page web gagne des places dans la SERP.  

Une image optimisée est une image qui sera bien référencée et positionnée dans Google tout en réduisant la vitesse de chargement de ton site. 

Nous verrons par la suite que l’optimisation d’une image passe par plusieurs choses telles que le nom du fichier, l’attribut alt ou encore le poids de l’image.

Pourquoi optimiser ses images ?

Souvent, disons-nous, qu’une image vaut mille mots…Bon d’accord, pas pour le SEO. Néanmoins, le poids des images dans le calcul de pertinence de l’algorithme de Google n’est pas négligeable. 

Car un moteur de recherche, ne lit pas une image, pour un moteur de recherche une image est une image, il ne peut pas en décrypter le contenu. Le moteur de recherche lit du contenu texte uniquement. 

L’optimisation des images crée de nombreux avantages, tels qu’une meilleure expérience utilisateur, des temps de chargement de page plus rapides (si l’image est optimisée;)) et des opportunités de classement supplémentaires. Concernant ce dernier point, en 2019, une étude de seoClarity à indiquer une hausse de 24% à 34% des occurrences d’images dans les SERPs. Il n’est donc pas rare de voir l’élément “images correspondant à …”  quand nous tapons une requête. 

Tu connais certainement aussi, la recherche image ? Tu sais, quand tu tapes une requête dans le moteur de recherche : tu as des résultats images. Ces résultats sont très utilisés. Plus tes images sont bien optimisées, plus tu as de chance d’être trouvé simplement sur une requête via une des image de ton site 😉 

Mieux vaut donc s’occuper de ses images !  

Comment optimiser ses images ?

Après avoir vu l’importance de l’optimisation des images, il est temps de découvrir comment les optimiser. Voici quelques images pour connaître comment changer ton attribut title, alt et ta légende sur WordPress.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 69
Cliquez sur la partie Médias.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 70
Cliquez ensuite sur le bouton Ajouter à côté de Médiathèque.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 71
Après avoir téléverser une image, vous pouvez modifier son titre et son texte alternatif.

 

Des images uniques, pertinentes et de qualité

Commençons par le plus évident : le soin accordé à la qualité tes images. En termes d’expérience utilisateur, la qualité des images est importante, comme le dit lui même Google “ Tout le monde préfère des photos de haute qualité à des images floues”. Cependant, une bonne qualité ne fait pas tout, il faut aussi que tes images soient originales. En effet, plus tu as d’images originales et pertinentes meilleure est l’expérience de l’utilisateur et meilleures sont tes chances de te classer sur les recherches pertinentes

Le nom de tes fichiers

Comme tu as pu le deviner, les moteurs de recherche ne sont pas des êtres humains. Cela signifie qu’ils ne voient pas les images comme nous le faisons. C’est pourquoi, nous devons les aider afin qu’ils comprennent ce que ton image signifie. Pour cela, la première chose est de nommer correctement ton fichier image. Veille à ce que les noms de tes fichiers décrivent bien tes images, contiennent des mots-clés pertinents et soient séparés d’un tiret. Par exemple : un-chat-dans-la-forêt.jpg. A bannir donc les noms de fichiers tels que “IMG845625.jpg”.

Format

Il faut savoir que des grandes images utilisent beaucoup de ressources, et donc génèrent un temps de chargement plus long pour ton site. Un temps de chargement long peut amener ton visiteur à quitter ta page web. De plus, Google tient compte du temps de chargement son classement des résultats de recherche. Il est donc utile de choisir le bon format d’image. Google Images accepte les images dans les formats suivants : BMP, GIF, JPEG, PNG, WebP et SVG. Les 3 principaux à privilégier sont le JPEG, le PNG, et le GIF :

  • JPEG : Le format JPEG ( Joint Photographic Experts Group) est lu par pratiquement toutes les machines du monde, il permet de compresser tes photos pour que celles-ci soient plus légères sans pour autant altérer leur qualité, afin de minimiser le temps de chargement de tes pages web. Privilégie ce format pour toutes les images de style photographique, ce sont généralement elles qui prennent le plus de ressources.
  • PNG : Le format PNG (Portable Network Graphics) quant à lui est idéal pour tes créations de logos car il intègre la transparence contrairement au JPEG, ce qui permet de les insérer dans un arrière-plan. Le PNG est un format qui compresse tes créations sans perte de qualité.  Cependant, ce format intègre moins de couleurs que le JPEG.
  • GIF : Le GIF (Graphics Interchange Format) est devenu célèbre pour ses images animées. Utilise GIF lorsque ta création graphique utilise un nombre relativement faible de couleurs, de grandes zones de couleurs unies ou de la transparence.

    Dimensions et poids des images

La dimension des images est importante. En effet, plus une image est grande plus elle demandera à ton site un temps de chargement plus long. Par conséquent, le tout est de bien ajuster la taille de tes images de façon pertinente.  Le site Jimdo conseille les tailles suivantes par image :

  • Image normal : maximum 1820×1000 px en .png, .jpg ou .gif.
  • Image et texte : maximum 1280 x 1024 px en .png, .jpg ou .gif.
  • Galerie d’images : maximum 1820×1280 px en .png, .jpg ou .gif.
  • Article e-boutique : maximum 1280 x 1024 px en .png, .jpg ou .gif.
  • Image d’arrière-plan : minimum 1600×1000 px en .png, .jpg ou .gif.

En fonction des dimensions de tes images, essaye de cibler moins de 500 ko max pour les plus grandes et moins de 100 ko pour celles de taille moyenne, ton temps de chargement mobile et desktop n’en sera que meilleur.

Si tu veux compresser davantage tes images afin de réduire leur poids, sache qu’il existe des logiciels de compression ou bien des extensions sur WordPress qui le font pour toi.

Mais en réalité chaque site est différent de part son thème. La taille des images va dépendre de son emplacement dans ton thème. Oui, là cela devient un plus corsé 😉

Attribut Alt

L’attribut Alt est une description textuelle contenue dans la balise image se trouvant elle même dans le code source HTML de ta page web. 

Il se présente comme ceci : 

<img src= »chien. jpg » alt= »chien qui aboie »/>

“Alt” signifie texte alternatif, ce texte permet aux personnes malvoyantes d’accéder aux images via la retranscription vocale. Mais, en ce qui nous concerne, elle sert aussi à faire comprendre aux moteurs de recherche ce que l’image représente.

Attention, il ne s’agit pas de truffer ton attribut Alt de mots-clés ( cela s’apparente à du “keywords stuffing”, il y a un risque de sanction de la part de Google), mais de donner une signification brève mais exhaustive de ton image. Par exemple : <img src= »montagne-alpinisme. jpg » alt= »homme gravissant une montagne dans les pyrénées  « />

Attribut Title

L’attribut Title apparaît lors du passage du curseur sur l’image en question. Comme l’attribut alt, il est présent dans la balise image se trouvant dans le code source HTML de ta page web.

Il se présente comme ceci : 

<img src= »chien. jpg » alt= »chien qui aboie sur une mamie » title= » chien qui aboie sur une mamie portant un sac à main bleu » >

Il faut savoir que l’attribut Title a plus pour but de faciliter l’expérience utilisateur que d’optimiser ton SEO. En effet, l’attribut Title n’est pas pris en compte par les moteurs de recherche.

Attention il ne suffit pas de recopier ton attribut Alt dans ton attribut Title. L’attribut Title est nécessaire pour apporter une information complémentaire à l’attribut alt.

La légende de l’image

La légende correspond au texte alloué en bas de l’image qui lui indique le contexte associé. Cela apporte un peu de contenu autour de tes images, ce qui peut donner un peu de poids à ton SEO.

Au même titre que a description de l’image, l’affichage de la légende dépend de ton thème. Seul lui détermine si elle est affichée ou non et où ! 

Publication d’un sitemap d’images

Le sitemap (ou plan du site), est un fichier qui répertorie tous les liens de ton site qui doivent être explorés et indexés, cela permet de faciliter le travail des robots de Google.

Pour un sitemap d’images il s’agit tout simplement de créer un fichier regroupant tous les liens de tes images.

Images en mode “mobile-friendly”

En 2017, la navigation web mobile a dépassé celle sur les ordinateurs. Google a intégré une place très importante à l’indexation des pages web adaptées pour mobile. Il est donc primordial que tes images s’affichent correctement sur les téléphones portables pour que ton site soit bien indexé. Généralement, les CMS comme WordPress adaptent automatiquement les images de ton site à l’affichage des téléphones mobiles.

 

Les URLs pourquoi et comment les optimiser ? Attention aux redirections !

 

Qu’est-ce qu’une URL ?

URL signifie Uniform Resource Locator, c’est ce que tu tapes dans le haut de ton navigateur quand tu veux visiter une page web.

L’autre nom pour “URL” est, plus simplement, “adresse web” : comme pour les vraies adresses qui mènent à une seule et unique destination, les adresses web mènent à une page web spécifique. Par exemple : https://www.passedevant.net/

Dans l’ordre, une URL se compose d’un protocole “HTTP”, d’un “www”, d’un nom de domaine suivi de son extension.

“HTTP” signifie HyperText Transfert Protocol. En gros, c’est un protocol qui permet à un navigateur web et à un serveur d’échanger des données. Pour des questions de sécurité, il vaut mieux maintenant posséder un “ HTTPS” (Hypertext Transfer Protocol Secure) qu’un simple “HTTP”

Ensuite, dans toute URL le “www” est présent. World Wide Web désigne l’ensemble des pages HTML accessibles sur Internet et consultables depuis les navigateurs internet.

Enfin, le nom de domaine (DNS) est, à proprement parlé, l’adresse de ton site. Quelles que soient les pages que tu visites à l’intérieur de ton site, ton nom de domaine restera le même. Par exemple sur l’adresse https://www.passedevant.net/atelier-web-en-ligne-reservation/ le nom de domaine “passedevant.net” reste le même, bien que la page visitée ne soit pas la page d’accueil. Le nom de domaine est toujours suivi d’une extension comme “.fr”, “.com”, “.net” ….

Pourquoi optimiser ses URLs ?

Tu commences à le savoir, l’important en SEO est de faciliter la vie des robots qui crawlent et indexent ton site. Une URL donne des informations aux moteurs de recherche pour comprendre le contenu d’une page. Comme toujours, plus tu optimiseras correctement tes URLS, plus tes pages seront mieux classées et plus ton site Web recevra plus de visiteurs.

Pour les utilisateurs, l’URL est une des premières choses qu’ils voient dans les recherches Google. Ainsi, des URLS claires et précises informent les internautes du contenu de tes pages, leur permettent d’y accéder facilement et améliorent ton taux de visite.

Comment optimiser ses URLs ?

Voici comment modifier tes URLs sous WordPress !

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 72
Survolez Réglages dans le menu WordPress puis cliquez sur Permaliens.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 73
Cochez le réglage Titre de la publication puis enregistrez les modifications.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 74
Cliquez sur la catégorie Articles ou Pages.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 75
Cliquez sur le contenu que vous souhaitez optimiser.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 76
Pour modifier l’url cliquez sur le bouton Modifier à droite de l’url en dessous du Titre de la publication.

 

Les choses à faire pour optimiser tes URLs

Inclure des mots-clés dans l’url

La première à chose à optimiser est l’insertion de mots-clés dans tes URLs. Ceux-ci doivent  décrire ta page afin que tes URLs soit lisibles par les moteurs de recherche mais aussi par les internautes. Par exemple, si ta page traite de formation en SEO, il faut que tu bannisses les URLs dynamiques ressemblant à ça : « https://monsite.com/index.php?=5754225=t44=?p=987 »  Au contraire, privilégie ce type d’URL : « https://monsite.com/formation-seo »/. Ici l’URL est lisible et inclut tes mots-clés. 

Privilégie des URLs courtes et descriptives

Pas besoin de mettre trop de mots-clés dans tes URLs. 1, 2 voir 3 mots-clés maximum seront suffisants pour décrire ta page. En effet, il est conseillé de ne pas dépasser plus de 100 caractères pour tes URLs. 

La balise canonical

Une balise canonical (alias “rel canonical”) est une balise qui permet d’indiquer aux moteurs de recherche qu’une URL spécifique représente la version principale des pages dupliquées.

Pour le dire plus simplement, il arrive parfois que, pour des URLs différentes, le contenu sur ces différentes pages soit le même, on parle alors de DUST (Duplicate URL Same Text). La balise canonical indique à Google qu’il doit crawler et indexer une seule URL : l’url principale de toutes les autres pages de contenus dupliqués.

Sans ça, Google pourrait te pénaliser car, comme tu le sais, ce dernier n’aime pas le contenu dupliqué.

De plus, cela te permet de réduire ton “budget de crawl”. Google crawlera les pages les plus importantes de ton site sans perdre de temps à crawler plusieurs versions de la même page.

Voici comment insérer une balise canonical sous WordPress.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 77
Installez le plugin Yoast SEO comme expliqué prédemment. Puis cliquez sur Articles ou Pages.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 78
Cliquez sur le contenu souhaité.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 79
En dessous de l’éditeur de texte se trouve le bloc Yoast SEO. Cliquez sur Avancé et rentrez votre URL canonique.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 80
Une fois la modification effectuée, cliquez sur le bouton Mettre à jour.

 

Fais attention aux erreur 404, vive les redirections 301 !

Ton site doit contenir le moins d’erreurs 404 possibles. Pour rappel, une erreur 404 est une erreur qui signale que la page recherchée n’existe pas ou plus. Cela peut arriver, entre autres, à cause de modifications ou de suppressions d’URLs. Pour remédier à ce problème, il faut que tu fasses une redirection permanente 301 qui va faire pointer ton ancienne url morte vers une nouvelle fonctionnelle, c’est-à-dire que, si un internaute tape ton ancienne url, il sera automatiquement redirigé vers ta nouvelle url.

Pour faire une redirection, il y a deux méthodes : modifier ton fichier .htaccess situé à la racine de ton site web ou bien le faire directement sur WordPress. C’est la dernière façon de faire.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 81
Pour ajouter une nouvelle extension, passez votre souris sur l’onglet Extensions puis cliquez sur Ajouter.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 82
Puis, tapez « redirection » dans la barre de recherche en haut à droite.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 83
Le plugin ressemble à l’image ci-dessus. Cliquez sur installer maintenant et attendez.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 84
Cliquez sur le bouton Activer lorsque le téléchargement est fini.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 85
Puis survolez Outils avec votre souris et cliquez sur Redirection.

 

Formation SEO : Le B.A-BA du référencement naturel en 7 leçons 86
Dans la première case, insérez l’url que vous souhaitez rediriger, dans la troisième, insérez l’url de destination. Une fois fini cliquez sur le bouton Ajouter une redirection

 

A noter que, si tu n’as pas de liens entrants qui pointent vers ta page et/ou de publications sur les réseaux sociaux, la redirection 301 n’est pas obligatoire. 

Bloque les URLs “inutiles” avec le robots.txt

Certaines URLs n’ont aucun poids en termes de référencement. Il s’agit, par exemple, des pages de paiement. Il est donc inutile voir gênant que Google s’occupe d’elles. C’est pourquoi, le fichier robots.txt permet d’indiquer à Google les URLs que nous ne souhaitons pas voir indexées et/ou suivies.

Les choses à ne pas faire si tu veux optimiser tes URLs

Les “stop words” 

Les stop words de Google sont ces mots qui ont tendance à être partiellement ou entièrement ignorés par les moteurs de recherche car ils ne viennent pas qualifier la recherche. Ces mots sont par exemple :  « le », « la », « les », « de », « pour », « en », « un », « avec »… Dans une url, cela donnerait : « https://monsite.com/formation-seo/ » plutôt que « https://monsite.com/la-formation-de-seo/ »

Les caractères spéciaux

De même, fait attention aux caractères spéciaux comme les virgules, les points-virgules, les deux points, les espaces, les guillemets, etc. dans les URL car ils sont généralement mal compris des moteurs de recherche. Pour séparer tes mots dans l’url, pense plutôt à mettre le tiret du 6 (“-”) car l’underscore (“_”) ne sépare pas les mots pour Google. En effet, l’utilisation de tirets au lieu de l’underscore permet au robot d’exploration de Google de calculer plus facilement les informations de ton site Web et de créer des résultats cohérents. Pour toi, cela signifie que plus ton URL est facile à lire pour les humains, meilleur sera ton site Web sur les moteurs de recherche. 

Les majuscules

Sous la plate-forme Linux, les majuscules dans les URLs peuvent causer des erreurs 404. Opte pour les minuscules donc !

 

Bilan

FÉLICITATIONS ! Tu es arrivé au bout du ton apprentissage. Maintenant, tu dois en savoir un peu plus sur les bases du SEO … et tu vas pouvoir mettre à profit ce que tu as appris !

Pour aller plus loin dans la formation et si tu as quelques questions supplémentaires, ou certains points que tu souhaites éclairer, n’hésite pas à nous contacter via cette adresse email 🙂

Nous lançons notre plateforme en ligne Atelier BOOST !

Chez Passedevant, nous avons à cœur d’être transparents pour nos clients. Atelier Boost est une plateforme en ligne, un projet dans le but de lier clients-agence-prestataires dans un seul et même endroit. Atelier Boost a été mis en place pour que nos clients gagnent en autonomie, que ce soit par rapport à leur projet, leurs envies, leur budget… Grâce à Atelier Boost, ils gèrent leur projet de A à Z ! 

Atelier Boost accueille tous ceux qui souhaitent booster leur activité, augmenter leur trafic et être plus visible sur le web. En bref, tous ceux qui souhaitent utiliser le référencement naturel pour des résultats convaincants… !

Donc, si tu cherches des solutions concrètes pour rendre plus visible ton site tout en étant aidé par une équipe de professionnels, ce service est fait pour toi.   

C’est un concept dont nous sommes fiers et nous espérons qu’il conviendra à tous ! 

D’aujourd’hui jusqu’au 31 janvier, tu bénéficies de 100 euros crédités sur ton compte ! La plateforme ouvrira officiellement ses portes le 1 Février. Du 1 février jusqu’au 30 avril si vous intégrez atelier Boost, vous serez aussi crédité de 100 euros. 

Ton avis nous intéresse !

Enfin, un dernier petit point, mais pas des moindres… Nous privilégions la transparence avec nos clients, et les avis laissés sur le net sont très importants pour nous. Alors si tu peux prendre deux minutes et nous laisser un petit avis, voici les liens qui te permettront de nous noter !

Google My Business: https://cutt.ly/9fZYEll

Facebook: https://cutt.ly/ZfZYZtB

En espérant t’avoir aidé,

A bientôt chez Passedevant.

————————————————————-

Anne-Sophie, ta consultante SEO, référenceur.e, chef de projet,

Chef d’entreprise et maman active, passionnée par son métier 😉 


Lexique :

Ranker : le fait de se positionner haut dans les recherches Google. 

Longue traîne : la longue traîne du référencement naturel désigne les mots clés qui génèrent peu de volume de recherche mais qui peuvent produire un trafic très qualifié. 

CTR : soit le Click Through Rate qui signifie le taux de clic, on le calcul selon le nombre de clics par rapport au nombre d’affichage de l’élément ( site web, post sur les réseaux sociaux etc…

SERP : soit Search Engine Result Page qui signifie tout simplement les résultats de recherche de Google. 

Balise head : c’est une balise qui se trouve dans le code source HTML de ta page web. Dans cette balise se trouve ce qu’on appelle des métadonnées, c’est-à-dire des données qui sont cachées aux internautes ( à part la balise title et meta description) mais qui servent à rendre fonctionnel une page internet.

Keyword stuffing : Le bourrage de mots-clés (en anglais, keyword stuffing) est une technique répréhensible d’optimisation pour les moteurs de recherche qui consiste à inclure des mots-clés non pertinents dans les éléments metas ou le contenu d’une page Web.

Duplicate content : Le duplicate content désigne généralement des blocs de contenus, à l’intérieur d’un domaine ou dans des domaines différents, qui sont soit complètement identiques, soit très largement similaires.

Attribut alt : L’attribut alt est une description textuelle contenue dans la balise image se trouvant elle-même dans le code source HTML de ta page web.

Attribut title :L’attribut title apparaît lors du passage du curseur sur l’image en question. Comme l’attribut alt, il est présent dans la balise image se trouvant dans le code source HTML de ta page web.

CMS :  Content Management System (CMS) regroupe une catégorie de logiciels qui permettent de créer, gérer et mettre à jour des sites Web sans avoir à connaître et à manipuler le codage informatique.  

Sitemap : Le sitemap (ou plan du site), est un fichier qui répertorie tous les liens de ton site

Balise canonical : Une balise canonical (alias “rel canonical”) est une balise qui permet d’indiquer aux moteurs de recherche qu’une URL spécifique représente la version principale des pages dupliquées

Erreur 404 : une erreur 404 est une erreur qui signale que la page recherchée n’existe pas ou plus

Redirection 301 : une redirection 301 est un remplacement permanent de l’adresse initialement demandée par l’adresse obtenue.

Robots.txt : un fichier robots.txt indique aux robots d’exploration des moteurs de recherche les pages ou les fichiers qu’ils peuvent ou ne peuvent pas demander à ton site